Contenu des enseignements URBAGEO (2ème année)

Module optionnel

Mise à niveau en géomatique et sciences territoriales

Université Nice Sophia Antipolis – 40 h – 0 ECTS – Semestre 3
Ce module permet aux étudiants provenant de filières autres que la géographie ou l’aménagement de mettre à jour leurs connaissances sur les concepts et les méthodes nécessaires à l’analyse géographique :

  • Les concepts clés de l’analyse territoriale.
  • Introduction à l’aménagement du territoire et à l’urbanisme.
  • Introduction à la géomatique et au DAO.
  • Les concepts clés de l’analyse statistique.

Modules obligatoires

Développement durable territorial : anticipation et suivi

Université Nice Sophia Antipolis – 60 h – 5 ECTS – Semestre 3
Le développement durable est traité en allant du concept à l’opérationnalité. L’optique est systémique (approche globale, transversale et multi niveaux des problématiques).

La durabilité d’un système territorial est étudiée d’une part, sous l’angle d’une gestion adaptative (résilience et adaptabilité du système), en déterminant les réponses possibles du système aux changements ; d’autre part, en mettant l’accent sur les leviers d’action que sont les politiques publiques.

Sur le plan méthodologique, le cours initie à trois ensembles de démarches, couplant différents outils et dont le but est d’évaluer l’adaptabilité d’un territoire au changement, de suivre son cheminement vers la durabilité, enfin, de spatialiser en 3D les résultats de simulations à partir de scénarios de développement territorial.

  • Durabilité des territoires, du concept à l’opérationnalité : méthodologie d’évaluation du potentiel d’adaptation d’un territoire aux changements, mise en pratique sur une étude de cas
  • Politiques publiques de développement durable des territoires et pilotage d’acteurs
  • Les politiques environnementales dans les documents d’aménagement : vers un urbanisme durable
  • Etudes environnementales et analyse prospective par traitements d’images
  • Méthodologie pour la spatialisation et la représentation 3D de scénarios de développement territorial
La géoprospective : démarche, modèles et applications en aménagement du territoire

Université Nice Sophia Antipolis – 36 h – 5 ECTS – Semestre 3

La géoprospective est un nouvelle démarche appliquée à des problématiques de prospective environnementale ou de prospective territoriale, qui rassemble un ensemble de pratiques visant à anticiper à moyen et/ou long terme, les devenirs des espaces, soit en explorant leurs futurs plausibles, soit en simulant les évolutions les conduisant à une situation considérée comme possible à un horizon donné. Elle est en ce sens une application des sciences géographiques à l’aide à la décision et à l’aménagement du territoire.

Sa spécificité repose sur l’intégration de la dimension spatiale aux différents stades du processus prospectif et plus précisément, sur la prise en compte des dynamiques et des interactions spatiales, et sur la spatialisation des scenarii prospectifs.

Pour ce faire, elle a besoin d’une base méthodologique appropriée qui inclut une vaste gamme d’outils de modélisation géographique (quantitative et qualitative) capables d’intégrer l’espace et le temps. La formation à la géoprospective s’articule en deux parties.

La première partie est une introduction théorique et méthodologique. Elle présente notamment les apports de la de la prospective spatiale et de la géoprospective à la prospective territoriale.

La seconde partie, dédiée aux applications modélisatrices en géoprospective territoriale, présente les étapes d’une étude géoprospective et les différents outils de modélisation utilisables aux différentes étapes. Les étudiants seront ensuite initiés à trois différentes techniques modélisatrices : la modélisation spatio-morphologique, sous environnement analyse d’image ; les réseaux bayésiens et la modélisation individu-centrée (SMA).

  • Définition des concepts : la prospective territoriale, la prospective spatiale et la géoprospective. La spatialisation des « devenirs possibles » des territoires comme forme d’aide à la décision en aménagement du territoire.
  • Les différentes manières de concevoir la prospective territoriale en aménagement, des premiers documents de prospective aux programmes actuels : enjeux et limites.
  • Etude de cas : la géoprospective en matière d’habitat pour la métropole azuréenne. Intégration d’une modélisation qualitative du fonctionnement territorial (issue de l’analyse de bases de données quantitatives)
  • Modélisations rétrospective et prospective ; modélisation spatio-morphologique et géoprospective. Applications de la morphologie mathématique (logiciel Micromorph) pour la spatialisation de scénarii de développement territorial.
  • Modélisation par les réseaux bayésiens et géoprospective. Intégration de l’approche des indicateurs et prise en compte de l’incertitude dans la modélisation pour la géoprospective.
  • Introduction à une technique de modélisation à base d’intelligence artificielle (les réseaux bayésiens).
  • Modélisation individu-centrée (automates cellulaires et systèmes multi-agents) et exemples d’applications dans un cadre géoprospectif.
Analyse spatiale, géostatistiques et traitements d’image

Université Nice Sophia Antipolis – 36 h – 5 ECTS – Semestre 3
Le cours présente des démarches d’analyse spatiale basées sur la géostatistique et l’analyse d’image par la morphologie mathématique.

Contrairement à la statistique classique, fondée sur le principe qu’il n’y a ni lien ni proximité a priori entre les individus statistiques analysés, la géostatistique présuppose l’existence de relations spatiales qui évoluent avec la distance et la direction. La géostatistique recouvre un ensemble de techniques (variogrammes et krigeages) dont le but est soit de décrire, soit d’estimer, à partir d’échantillons tout phénomène spatialisé.

Les traitements d’image tels qu’ils sont présentés dans ce cours ont pour finalité de faire émerger d’une image une signification, de révéler les traits structuraux de l’ensemble analysé, de déceler les relations invisibles tissées entre les objets, de donner forme aux structures et de rattacher la forme aux processus qui lui ont donné naissance. L’analyse d’image est alors un outil d’analyse spatiale et de modélisation. Programme :

  • Analyse spatiale par l’analyse d’image et la morphologie mathématique : cours et applications sur le logiciel Micromorph
  • Introduction à la morphologie mathématique
  • Détection des structures spatiales sur images binaires et images à teintes de gris
  • Modélisation spatiale et morphologique
  • Analyse spatiale sous environnement SIG et par traitements d’images…Exemple : conception d’indicateurs spatio-morphologiques pour le suivi d’espaces naturels
  • Initiation à la géostatistique
  • Statistiques, statistique spatiale et géostatistique
  • Incertitude spatiale, corrélation spatiale,
  • Variogramme et variogramme croisé
Aménagement et urbanisme

Université Nice Sophia Antipolis – 60 h – 5 ECTS – Semestre 3
Agir sur la ville et sur son territoire en prenant en compte ses atouts et ses contraintes dans une perspective de développement durable : tel est le défi de l’aménagement urbain de nos jours. Ce module vise à explorer les outils opérationnels de l’aménagement des espaces urbains, classiques et nouveaux, qui permettent de relever ce défi.

  • Aménagement urbain : planification et gestion de la ville, le processus d’élaboration des documents d’urbanisme
  • La démarche de diagnostic territorial appliquée à la ville et à son territoire.
  • Enjeux émergeants des espaces urbains en France et en Europe : espaces publics, centralités, recompositions métropolitaines
  • La démarche artistique dans l’aménagement des territoires urbains
Géomatique et traitement de l’information spatiale

Université Nice Sophia Antipolis – 60 h – 5 ECTS – Semestre 3
Les systèmes d’information géographique constituent un outil incontournable dans l’analyse géographique. Or les nouveaux développements de la géomatique permettent de dépasser la simple représentation de l’information spatiale pour aller vers le développement de systèmes d’aide à la décision dans les études territoriales :

  • Gestion de bases de données spatialisées
  • Informatique et algorithmique
  • Développement de solutions SIG
  • Approfondissements techniques : interopérabilité, gestion de la géodésie, traitement de la 3D, développement de macros d’analyse (scripts et model-builder)
  • Solutions SIG en logiciel libre
  • Démarche professionnelle SIG
Conduite de projet et insertion professionnelle

Université Nice Sophia Antipolis – 60 h – 5 ECTS – Semestre 3
Planification et gestion d’un projet dans les collectivités locales. Gestion politique des projets et jeux d’acteurs. Organisation d’entreprise et gestion de projet. Travail préparatoire aux concours de la fonction publique territoriale. Approfondissements thématiques individualisés : développer un projet professionnel, répondre à un appel d’offre, etc. Anglais professionnel pour l’aménagement du territoire et la géomatique.

Atelier d’aménagement et urbanisme

Université Nice Sophia Antipolis – 20 h – 10 ECTS – Semestre 4
Réalisation en deux mois et demi d’un projet collectif (environs 4 étudiants / groupe) proposé par une entreprise externe ou par des membres de l’équipe pédagogique et accepté par le responsable de la spécialité. Rédaction d’un mémoire du projet. Chaque groupe sera encadré par un ou deux membres de l’équipe pédagogique ainsi que par le commanditaire externe du projet.

Stage en entreprise

Université Nice Sophia Antipolis – 3 à 6 mois – 20 ECTS – Semestre 4
L’étudiant suit un stage en entreprise pendant un minimum de trois mois. Le stage est défini à partir d’un projet précis, accepté par les responsables de la spécialité. Le rapport de stage vise à démontrer :

  • La capacité de travail individuel, tout en s’insérant dans un organisme complexe (l’entreprise).
  • L’aptitude à conduire un projet qui répond aux besoins de l’entreprise en mobilisant les compétences acquises au cours de la formation. Le suivi du stage est assuré, pour chaque étudiant, par un directeur de stage (en entreprise) et par un co-directeur à l’intérieur de l’équipe pédagogique du Master.